Bienvenue sur Emploithèque
Recrutement public
Offre d'emploi
Recrute : Radiologue
Grilles indiciaires de la fonction publique : État| Hospitalière| Territoriale
Solde, Émoluments, Traitements des : Militaires| Médecins| Élus…

Droit de grève remis en question ?

L'utilité d'un service minimum

Jules Adler , La grève au Creusot (1899)

Dans la réalité, il apparaît que le service minimum existe déjà : ce sont les non grévistes qui s'en chargent.
Alors, pourquoi cette obstination ?
D'autant plus que le droit de grève est totalement remis en cause en obligeant les grévistes à alerter 48 heures à l'avance leur employeur.

Apparemment, le gouvernement veut éliminer petit à petit des droits primordiaux auxquels les français bénéficient aujourd'hui grâce aux anciens qui se sont battus pour les obtenir.

Il semble évident que les plus hésitants se verront contraints de travailler au lieu d'annoncer ouvertement leur décision de faire grève 2 jours plus tard.

Enfin, la possibilité pour l'employeur de consulter les grévistes au bout de 8 jours est tout à fait absurde puisque le droit de grève est avant tout individuel.

Le vote pour la reprise ou non du travail va très certainement encore plus diviser les salariés entre eux, mais c'est le but d'un politicien : "Diviser pour mieux régner".

Est-ce qu'un jour notre cher gouvernement arrêtera -t-il de nous monter les uns contre les autres pour enfin régler les vrais problèmes ?

Article rédigé par Pauline, le 31/07/2007

Articles complémentaires :

BonPatron : outil gratuit (Correcteur orthographique et grammatical)

Accessibilité | Avis aux webmestres | Glossaire des sigles | Liste des établissements | Partenaires
Plan du site | Mentions légales | Rechercher un établissement | RSS | Tarifs | Télécharger | Webmestre
dimanche 17 décembre 2017 :: Emploithèque 2017 Ce site est valide : XHTML 1.0 Transitional Flux RSS validé par le W3C CSS version 2.1 valide! 95 visiteurs en ligne